Catholicisme et conséquences – pécheur, péché, paille, poutre et lapidation

La tempête dans un verre d’eau de ce début de semaine, dans mon coin de la twittosphère catho, vient de la traduction par l’excellent Baroque d’un billet anglais sur le thème de cette expression « Aimer le pécheur, détester le pécher ».

Continuer la lecture de « Catholicisme et conséquences – pécheur, péché, paille, poutre et lapidation »

Catholicisme et conséquences ep. 1 – Avoir tort avec Rome

Ce devait être un seul billet, mais je me suis rendu compte que ce serait trop long, trop fouillis, et que vous ne l’auriez pas avant un temps certain vu mon rythme aléatoire d’écriture, alors je l’ai découpé en plusieurs parties. Voici donc le premier volet de Catholicisme et conséquences.

Il y a quelques jours a émergé grâce à ma TL 1 un embryon de débat par billets de blogs interposés sur la question de la soumission au Magistère romain 2.

Continuer la lecture de « Catholicisme et conséquences ep. 1 – Avoir tort avec Rome »

Notes:

  1. oui, il se passe toujours quelque chose sur ma TL Twitter, qui pourrait alimenter quelqu’un de plus prolixe que moi à toute heure du jour ou de la nuit
  2. oui, ça va être un billet catholico-centré. Vous pouvez encore partir si ça ne vous intéresse pas

Le retour de la religion républicaine?

Billet initié fin janvier, mais que j’avais oublié de publier. L’erreur est réparée…

Ces derniers jours, on voit ressurgir des grands projets républicains sur le respect des valeurs de la République. Au delà d’un discours qui me hérisse assez sur la « pédagogie » 1, je suis très inquiété par un certain nombre d’éléments de langage utilisés…

Rites et célébrations

C’est le point 2 des nouvelles mesures présentées par la ministre de l’éducation nationale.

Prosélytisme et inquisition

Toujours dans ces 11 mesures, on trouve les tournures suivantes:

La capacité des candidats « à expliquer et à faire partager les valeurs de la République » sera évaluée systématiquement dans les concours de recrutement.

et

Tout comportement mettant en cause les valeurs de la République […] fera l’objet d’un signalement systématique au directeur d’école ou au chef d’établissement

Passant rapidement sur le fait que ces « valeurs de la République » ne sont nulle part exposées, je trouve quand même l’annonce 2 assez inquisitoriale (et encore, je vous ai passé la suite, qui parle de sermon et de pénitence en termes à peine voilés).

Le jour de la République

Cette fois-ci, ce n’est plus le gouvernement, mais le président du groupe PS du Sénat qui y va de son idée:

Perso, je croyais que c’était Téléfoot (bien que sur une chaine concurrente), l’alternative laïque aux émissions religieuses du dimanche matin…


Ce qui m’ennuie beaucoup, c’est cet amalgame entre ce qui devrait être un contrat social entre des hommes et des notions de sacré.

En sacralisant ces valeurs de la République, on s’expose non seulement à un rejet de la part des « incroyants » (ce qui la fout mal), mais aussi à toutes les exégèses plus ou moins foireuses, les hérésies et les schismes.
Pas vraiment ce que l’on peut espérer pour quelque chose qui doit nous aider à vivre ensemble…

Notes:

  1. qui est évoqué dans cette vidéo bien mieux que je ne le saurais le faire
  2. de façon cynique, je doute un peu que les enseignants n’aient que ça à foutre de remplir des rapports d’irrespect à chaque fois qu’un élève manque un tant soit peu de liberté, d’égalité ou de fraternité

Contraception et responsabilité

Ce billet est écrit suite au troll velu questionnement d’un twitto et la discussion qui s’en est suivie sur les questions de contraception, non pas d’un point de vue technique (comme il a été relevé: « Y des hommes qui causent contraception dans ma TL. Ils sont quatre et ils ont un avis très éclairé sur ce qui convient le mieux. » – ce qui n’était pas du tout notre point, et je conviens parfaitement que ce n’est généralement pas à moi de subir les désavantages de la solution choisie), mais du point de vue intentionnel.

Continuer la lecture de « Contraception et responsabilité »

Lapin dixit

Ce qu’il y a de bien avec le nouveau pape, c’est qu’il a un sens de la punchline. Sa dernière en date, qui est en train d’être abondamment reprise (et déformée, comme d’habitude, par une presse inculte) est la suivante:

Certains pensent, excusez-moi du terme, que pour être de bons catholiques, il faut se comporter comme des lapins, mais ce n’est pas le cas.

Continuer la lecture de « Lapin dixit »

Les trois rois mages

Aujourd’hui, c’est l’Epiphanie 1, l’occasion pour nous de nous pencher sur une bien belle légende urbaine, celle des trois rois mages.

La légende urbaine tenant bien évidemment sur le deux premiers termes, les évangiles ne parlant ni de trois, ni de rois, quand ils évoquent la venue des mages

Voici donc un petit « my two cents » où j’essaie de trouver une explication à l’origine des détails inventés concernant les autres personnages les plus célèbres de la crèche.

Continuer la lecture de « Les trois rois mages »

Notes:

  1. et le Noël orthodoxe, vu que le calendrier julien s’obstine à avoir 15 jours de retard sur celui du reste du monde

Jeudi Saint

Le Jeudi Saint a toujours une résonance particulière chez moi. D’abord parce que ce sont mes premiers souvenirs de messe « seul » (comprendre, pas en famille – non pas que j’aie jamais été forcé d’aller à la messe en rang serré avec interdiction de moufter 1 mais les considérations d’horaires, de praticité et de service de messe ont fait que nous nous retrouvions tous au même endroit), et aussi parce que certains souvenirs valent leur pesant de cacahuète…

[Disclaimer: ce billet va contenir tout un tas de références au déroulement de la messe. Il n’est pas exclu que certains d’entre vous n’y pannent rien]

Continuer la lecture de « Jeudi Saint »

Notes:

  1. d’ailleurs, nous avons toujours eu tendance à nous éclater aux quatre coins de l’église

Laissez venir à moi les petits enfants (dissipés)

C’est le grand débat de la presse catholique de ce début d’année (et un marronnier des conseils paroissiaux et de certaines sorties de messe): la présence des enfants à la messe. Et comme Twitter n’est pas l’endroit le plus adéquat pour partager des anecdotes et des avis quelque peu argumentés (même pour un auteur concis comme moi, 140 caractères, c’est peu pour développer, et Twittlonguer, c’est tricher), je profite de la tribune que je me donne ici pour vous faire part de deux histoires faisant partie de la tradition familiale (et peut-être d’une ou deux tranches de vie en plus, on verra)

Continuer la lecture de « Laissez venir à moi les petits enfants (dissipés) »