congé parental et ordinateur personnel

Dans les mille et un débats qui sortent sur les lois familiales et d’égalité homme-femme du gouvernement, il y en a un qui me concerne particulièrement, et qui est à mon sens symptomatique du décalage souvent inconscient qu’il peut y avoir entre la perception extérieure et la perception intérieure d’un sujet.

Pour les deux qui n’ont pas suivi, il est question dans ce document de remplacer le congé parental de trois ans par un congé parental partagé, jusqu’à deux ans et demi étant pris par l’un des parents, les six autres mois devant être pris par l’autre.

Dans certains milieux, on se congratule en se disant que c’est une avancée pour le droit des femmes, que ça va responsabiliser le père (oui, 90% si ce n’est plus des congés parentaux sont pris par les mères, ne nous leurrons pas), bref que c’est génial et tout.
Sauf que ça part d’un présupposé fallacieux: que les deux conjoints gagnent le même salaire. Or ce n’est pas le cas. Et pas seulement parce que « bouh, les inégalités de salaires homme-femme, tout ça », mais pour une raison parfois vachement plus simple: le mari et la femme n’ont pas le même boulot. Et qui dit boulot différent dit salaire différent.

Et que comme le congé parental n’est pas indemnisé en fonction du salaire, mais selon un barème fixe (et clopinettien, il faut le dire), ben si le « gros » salaire prend un congé parental, ça fait un trou non négligeable dans le budget.

Petit calcul rapide:
– parent 1 1 gagne 1200€ (net par mois, tout ça)
– parent 2 gagne 2400€ (toujours net machin)
– le congé parental indemnise à hauteur de 400€ (j’ai pas les valeurs exactes, mais c’est cet ordre d’idée)

Si c’est le parent 1 qui prend le congé, la baisse de revenu mensuelle est de 800€ (après, il y a aussi une baisse de frais de garde, de cantine, whatever) toutes choses égales par ailleurs.
Si c’est le parent 2, on passe à une baisse de revenu de 2000€. Je sais pas vous, mais moi, 2000€, c’est une grosse part de mon budget mensuel…

Bref, pour de nombreuses personnes, le partage du congé parental n’est tout simplement pas envisageable, pour de basses raisons matérielles…

Et pour finir sur une anecdote légère (parce que tous ces calculs m’ont déjà bien plombé le moral de mon lundi), ce genre d’attitude me rappelle les premiers temps de mon mariage. Nous discutions avec des copains (et camarades d’études) et parlions de la notion de propriété personnelle d’un ordinateur (notion à l’époque encore balbutiante, mais déjà à ce moment-là, j’étais convaincu qu’un ordinateur, c’est comme une brosse à dent ou un stylo-plume, ça ne se prête pas), sur laquelle nous tombions d’accord, jusqu’à ce que je dise:
– D’ailleurs, ça doit être le premier truc que j’ai acheté pour ma femme: un ordinateur à elle
regards médusés de mes amis.
– Ben oui. Vos copines ont toutes fait la même école d’ingé, donc elles ont déjà le leur. La mienne, pas.

Ca ne leur était pas venu à l’esprit spontanément. Les schémas connus ont vraiment la vie dure, spécialement quand on vit en vase clos…

Notes:

  1. oui, je me mets aux nouvelles dénomonations 😉

1 réflexion sur « congé parental et ordinateur personnel »

  1. Tout à fait d’accord avec toi ; dans mon couple la question ne se pose quasiment pas, on peut se permettre de remplacer mon salaire par l’indemnité de la CAF, pas celui de mon conjoint.

Les commentaires sont fermés.