Mauvais genre

Parfois, l’actualité qui sort par la porte revient par la fenêtre, et c’est par là où on ne l’attendait pas vraiment que la star de la saison 2014-2015 est revenue sur nos écrans.

Dans l’avion qui revenait de Géorgie, le pape 1 a eu des paroles où l’on a pu entendre en vrac les mots « théorie du genre », « colonisation idéologique », et un exemple d’un garçon qui voulait être une fille quand il serait grand.Passons sur le dernier point, un peu ridicule et qui me rappelle la première version de Donjons&Dragons, où « elfe » et « nain » étaient des classes, pas des races 2, et attardons-nous sur les deux premiers, parce que je n’en avais pas directement parlé en ces colonnes, avec mon avis sur ces deux questions

La théorie du genre existe-t-elle?

Je ne vais pas vous refaire le blabla sur les études de genre, les queer studies, tout ça, et je vais tout de suite vous dire que oui, la théorie du genre existe.

Ou plus exactement des théories du genre existent. « La » théorie du genre étant le petit nom du « modèle théorique du genre comme construction sociale » (et origine de l’inégalité parmi les hommes… ah non, ça c’est du Jean-Jacques R.). Mais d’autres modèles théoriques existent (comme celle de l’assignation biologique du genre)…

On pourrait pinailler des heures sur la question de la validité de la notion même de modèle théorique dans les sciences sociales 3, mais il est important de garder cette idée en tête, le modèle servant souvent de base à une vision du monde, et donc aux plans d’améliorations du monde, pour le plus grand bien de l’humanité 4.

Y a-t-il une « colonisation idéologique »?

Je n’aurais pas utilisé ce terme. Mais le fait indéniable est qu’il y a un Kulturkampf entre les tenants du genre comme construction sociale pure (souvent mâtiné de lutte des classes dans la plus pure tradition de la dialectique marxiste) et les défenseurs d’un genre basé sur « l’évidence ». Et qu’actuellement, ce sont les constructivistes marxisants qui sont aux commandes et qui essaient de promouvoir leur vision (et de mettre en place des actions pour faire « progresser » à leurs yeux l’humanité vers les lendemains qui chantent tant vantés). Et que l’on retrouve dans les deux camps des imbéciles heureux qui prennent des propositions scientifiques (avec tous les caveat de rigueur) pour des vérités absolues 5, ne supportent pas la moindre remise en question de leurs dogmes… bref font de l’idéologie.Et parce que tout va toujours mieux avec un extrait des Monty Pythons:

PS: si j’ai le courage un jour, je parlerai archétypes et stéréotypes, mais avant, j’ai des stupides hobbits joufflus à remettre à leur place…

Notes:

  1. qui va bien
  2. d’où est-ce que vous croyez que les personnages du Donjon de Naheulbeuk étaient tirés?
  3. et même, si l’on m’écoutait, de la validité de la sociologie comme science, mais je vais vraiment me faire des ennemis si je le dis trop fort
  4. et éventuellement la plus grande gloire de Dieu
  5. si si, comme ces gens qui disent que le chocolat guérit le cancer

2 réflexions sur « Mauvais genre »

Les commentaires sont fermés.