Catholicisme et conséquences ep. 4 – Contre les pleureuses vindicatives

Depuis quelques jours, plusieurs connaissances de la twittosphère « catho-friendly » faisaient état de la réception de publicité pour un site web? journal? mailing-list? intitulé « Christianophobie Hebdo » et dont l’objectif, si j’ai bien suivi, serait de recenser l’ensemble des « actes christianophobes ». J’ai eu la chance de ne pas recevoir ce torchon, mais on m’a demandé mon avis sur le sujet, alors je le donne…Soyons parfaitement franc, je déteste les postures victimaires. Si je ne nie pas la présence de motifs haineux 1 dans de nombreux actes ici ou ailleurs, mais j’ai un léger doute (doux euphémisme) sur l’intérêt de consigner chaque atteinte réelle ou supposée dans un genre de Livre Des Rancunestm, à part pour exacerber un dialectique sentiment de « eux contre nous » (et potentiellement à causer des représailles lorsque les « bons » seront du côté du manche).

Mais s’il est un sous-groupe qui me hérisse particulièrement, c’est celui des « christianophobes » 2. D’abord pour les raisons susévoquées et le fait qu’ils revendiquent un peu me défendre 3. Et ensuite, parce que c’est une attitude profondément anti-chrétienne.

Petit rappel évangélique (et actes des âpotrien):

Alors Pierre, s’avançant, lui dit: « Seigneur, combien de fois mon frère pourra-t-il pécher contre moi et devrai-je lui pardonner? Irai-je jusqu’à sept fois? »  Jésus lui dit: « Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à 77 fois.

Mt 18,21-22

Mais je vous le dis, à vous qui m’écoutez: Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament.

Lc 6,27-28

« Père, pardonne-leur: ils ne savent ce qu’ils font. »

Lc 23,34

Et, quand on parle du premier martyr, saint Etienne 4, ses derniers mots sont:

Puis il fléchit les genoux et dit, dans un grand cri: « Seigneur, ne leur impute pas ce péché. »

Ac 7,60

Et il est encore écrit, de la plume du premier pape:

ne rendez pas mal pour mal, insulte pour insulte. Bénissez, au contraire, car c’est à cela que vous avez été appelés, afin d’hériter la bénédiction.

1P 3,9

La liste serait encore longue (genre, les Béatitudes: « Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice », au hasard), et encore, je ne suis pas allé farfouiller dans l’Ancien Testament où, passée la Mer Rouge, Dieu se fait quand même remarquer par son absence de vindicte et ses messages de pardon 5.

Bref, le christianisme n’est pas, ne peut pas être religion de la rancune, de la haine, mais celle de l’Amour et du Pardon. Et c’est infiniment plus difficile que d’aller péter la gueule d’un anglais parce que ses ancêtres ont brûlé Jeanne d’Arc 6.

Et pour ceux (soyons généreux, tous les lecteurs du machin susévoqué ne sont certainement pas des va-t-en-guerre au couteau entre les dents) qui y verraient l’occasion d’être plaints par le monde, j’ai envie de dire avec le Christ:

en vérité, je vous le dis, ils ont reçu leur récompense.

Mais ça manque peut-être un peu de charité chrétienne…

PS: Il semblerait que je sois en train de rater un hashtag gratiné sur Twitter qui recoupe un peu le sujet. Les avantages d’être partiellement déconnecté en ce moment…

Notes:

  1. je n’aime pas dire « phobiques », qui est un terme qui a des relents soit psychiatriques, soit de chimie, et qui sous-entend la peur et/ou la fuite, donc pas vraiment compatibles – ou alors dans le cas d’une menace directe – à une attaque réfléchie
  2. et ce indépendamment de leur positionnement politique et de leur potentiel agenda pour 2017
  3. oui, pour les deux qui viennent de débarquer, je revendique un peu mon catholicisme romain
  4. Coucou Welf!
  5. en partie parce que le chafouin me rétorquerait Sodome et Gomorrhe, quand bien même c’est antérieur, ou pour le plus cultivé les murs de Jéricho, qui ne sont pas trop notés pareil, mais aussi et surtout parce que j’avais la flemme de fouiller.
  6. pour prendre un exemple non stigmatisant. Waterloo et Mers-El-Kebir sont encore des souvenirs trop brûlants pour certains des gens qui pourraient être amenés à me lire

1 pensée sur “Catholicisme et conséquences ep. 4 – Contre les pleureuses vindicatives”

Les commentaires sont fermés.