La fête de l’enfer

Et oui, c’est le mois de juin, et comme tout les mois de juin, Elle revient. Avec ses hurlements, sa musique forte, honnie par les bons chrétiens…

Et non, je ne parle pas du festival de metal qui a lieu ce week-end dans les vertes prairies vendéennes (ni de tous ceux qui essaiment dans divers coins de l’Europe en cette saison)[ref]et je salue-z-au passage les copains qui sont en train de s’y faire ramoner les tuyaux auditifs à coups de gravier dans une lessiveuse ;-)[/ref] , mais du moment craint par tous les parents: les fêtes de l’école.

Aussi souhaité-je bonne chance à tous ceux qui vont subir chorégraphies ridicules sur des musiques atterrantes (de Pharrell Williams à Patrick Sébastien), hurlements de gosses surexcités par la présence d’un chamboule-tout ou d’un château gonflables, ainsi que les pleurs et les grincements de dents subséquents à la rapide destruction du gadget d’une qualité douteuse qui leur a été remis en échange d’une réussite plus ou moins encouragée à quelque jeu[ref]contrairement aux fêtes foraines où c’est l’échec qui est plus ou moins encouragé[/ref].

Et pour ceux qui ne sont pas parents, soyez un peu solidaires et regardez cette vidéo[ref]Oui, j’assume parfaitement le côté contraceptif de mon lien…[/ref]

Mais pour finir sur une note positive, vu ce qu’on trouve dans les dessins animés pour enfants maintenant, on peut rêver que la musique s’améliore dans le futur[ref]ceci n’est pas un montage, mais un véritable extrait du film Planes 2[/ref]:

Billet écrit sur l’idée d’un tweet de @PerrineST

2 commentaires

Les commentaires sont fermés.