11 septembre 2001. Deux avions se sont encastrés dans le World Trade Center quelques heures plus tôt. Je prends le métro pour rentrer chez moi. Dans la rame bondée, le silence absolu. Et des regards qui se tournent instinctivement vers la plaque vissée au mur de la station Port Royal…

Mars 2012. Je suis en transit par Toulouse, alors même qu’un fou dangereux vient d’abattre 4 personne et est en fuite en scooter. Dans le taxi qui m’emmène à l’aéroport, ce même silence, et les regards furtifs du chauffeur dans ses rétroviseurs…

Aujourd’hui encore, les couloirs du métro et le quai de la gare ont sonné creux. Aujourd’hui encore l’horreur a frappé à la porte, et nous nous retrouvons encore une fois groggy.

Bande de cons.

Catégories : Non classé