Du teasing de projets fous

Petit billet rapide en réponse à celui de @Taigasangare au sujet de l’opération #ErbilLight du diocèse de Lyon et du buzz précédant ladite opération.

Le billet original est lisible ici

Tout ceci est fort ennuyeux. Parce que le projet #ErbiLight était osé (comme expliqué dans le billet ci-dessus rebloggé), parce qu’il a été mené à bien et parce qu’effectivement, il a vu l’avènement d’une nouvelle génération de communicants pour un projet ecclésial.

Mais je pense tout de même que le buzz n’a pas été bien géré, pour trois raisons:

  • la première, c’est qu’il s’est contenté d’opposer les « sachants » aux « ignorants ». Pour moi, une bonne campagne de teasing doit donner de la matière à la théorie. OK, il y a un #ProjetDeOuf, mais qu’est-il? Que prépare cette équipe? Le rôle du buzz est de semer des bribes d’indices pour attiser cette réflexion et cette curiosité, pas juste de dire « Ha Ha! On a un projet super-génial et vous n’en saurez rien du tout avant telle date ».
  • la seconde, qui est liée à la première, c’est qu’il a été trop volumineux. J’ai peut-être un TL catho trop imposante, mais pendant une semaine, je voyais passer trop de pavés de tweets avec le hashtag à mon goût, surtout en sachant qu’il me serait impossible d’en apprendre plus, à moins d’attraper un des protagonistes du projet et de le torturer jusqu’à ce qu’il avoue (ce que je n’avais pas trop l’intention de faire quand même 1)
  • la troisième, c’est qu’à l’annonce du projet, je me suis dit « tout ça pour ça? ». Pas que je trouve le projet nul ou quoi que ce soit, mais cela faisait en fait plusieurs mois que j’étais au courant: le cardinal Barbarin lui-même l’avait annoncé peu après son premier retour d’Irak (si mes souvenirs sont bons au moment du jumelage entre le diocèse de Lyon et celui de Mossoul): il y retournerait pour le 8 Décembre. Il me semblait donc naturel qu’il y retourne, comme il l’avait dit.

Voila voila, my two cents(tm) sur le sujet…

Notes:

  1. il n’y a plus l’électricité dans ma cave, je ne peux pas faire ça comme il faut Guantanamo-style