Un agrégateur de news catho(s)

Avertissement préliminaire: ce billet risque de passer pas mal au dessus de la tête de mes lecteurs pas très au fait de la « cathosphère », voire contenir des liens qui peuvent leur donner de l’urticaire. Je vous aurais prévenu…

Le grand débat Twitter du lundi matin a tourné cette semaine autour de la question d’un « organe d’information » d’orientation catholique.

Dans le domaine, le site le plus connu (et d’ailleurs à peu près le seul site, à ma connaissance), c’est le Salon Beige, dont la réputation a fait un bond au moment des manifestations contre la loi Taubira (et l’on peut mettre à leur crédit la grande exhaustivité de leur traitement sur le sujet), mais dont la ligne éditoriale ne fait pas l’unanimité 1. Et encore, ce site ferait figure de parangon de la modération à côté du terriblement anxiogène Observatoire de la Christianophobie ou d’autres sites franchement marqués politiquement 2.

A côté de ça, on ne trouve pas vraiment d’équivalent avec un autre son de cloche 3. Certes, la presse catholique est présente (et plus consensuelle), on trouve un équivalent-agence de presse en la présence d’Aleteia et la « cathosphère » (ou les cathosphères) fourmille de blogs et autres sites où l’on débat et l’on réfléchit (pour ne pas parler des échanges passionnés – et parfois passionnants – sur les réseaux sociaux), mais il n’existe pas (à ma connaissance) d’autre site qui collationne informations catholiques (que l’on ne trouve pas ou presque par ailleurs – ou très rarement dans une version française de qualité), initiatives locales ou simplement informations pouvant intéresser plus particulièrement les catholiques.

Est-ce à dire qu’il y a un « marché de l’information catholique »? Je pense que oui, et ce sans aucun communautarisme. Parce que les informations « internes » n’ont souvent que peu d’intérêt pour les non-membres de l’Eglise (je pense par exemple aux nominations d’évêques, aux fondations de monastères), et que certains sujets sont déjà suffisamment complexes à appréhender sans qu’ils soient vus par le prisme déformant d’une vision orientée, qu’il s’agisse de la presse « grand public » ou de sites partisans (je pense en particulier au très explosif synode sur la famille qui va se tenir dans les prochaines semaines, et pour lequel je m’attends soit à un blackout quasi-complet, soit à un torrent d’âneries, contre-vérités et autres élucubrations…).
Sans compter qu’il serait intéressant d’avoir un écho aussi large que possible des initiatives catholiques, où qu’elles se situent dans le spectre catholique (tel que plutôt pas mal défini dans cet article – attention, dangereux gauchistes inside 😉 )

Maintenant, que faudrait-il pour monter ce genre de site? A mon sens deux choses:
– du temps (et/ou de l’argent, puisque pour tout ce genre de choses, les deux sont isomorphes, le second permettant d’acheter le premier, et le premier de se passer du second). La veille de presse est un boulot à plein temps, ne serait-ce que pour lire, digérer et partager les contenus.
– de la notoriété. Sans se voiler la face, le Salon Beige a longtemps été un obscur blog de niche. S’il a aujourd’hui valeur de référence pour certains (et pas seulement chez les catholiques), c’est par son traitement de la mobilisation contre la loi Taubira (compilation des articles, recensement d’initiatives locales, relais de photos et témoignages… Un vrai travail de bénédictin, si l’on peut me passer l’expression). Un nouvel arrivant dans le secteur aurait également un gros travail à effectuer sur le sujet…

Autant dire que pour ma part, cette idée s’apparente plutôt à un vœu pieux (autrement appelé Idée Débile Numéro [j’ai perdu le compteur])… Mais qui sait, après tout, l’Idée Débile numéro 1 (une web-télé) a bien été lancée (en version Beta) cette année…

Après, on n’est pas forcés d’aller jusque là:

PS, si jamais d’aventure quelqu’un qui s’y connait plus que moi (c’est à dire plus que pas du tout) passait par ici, je veux bien un avis sur ce qui me semble être (toutes choses parfaitement inégales par ailleurs) un équivalent de ce que j’évoque ci-dessus pour les musulmans: Al Kanz… Merci!

Notes:

  1. pour utiliser un doux euphémisme et ne pas dire que certains, même parmi les catholiques, ont tendance à vomir à sa seule évocation
  2. et pas dans le bon sens de mon humble point de vue
  3. pun intended